Comment améliorer la tenue de route de mon véhicule utilitaire en 5 étapes :

Image
  1. Ne pas négliger l’entretien des amortisseurs :

 

Comme le préconise le constructeur, l’entretien des amortisseurs se fait tous les 80 000 Km, au risque de complications : risque de fuite, l’huile peut, à terme, ne plus avoir les mêmes caractéristiques physiques, les clapets peuvent s’abîmer,... ce qui peut fortement dégrader la tenue de route et le confort général du véhicule (rebonds, sautillements, freinage moins efficace, sensibilité au vent, claquement de la suspension... )

 

  1. Vérifier régulièrement la pression des pneumatiques :

 

C’est un élément de réponse qui peut paraître évident, mais en tant que professionnels de la liaison au sol, nous le rappelons souvent : le pneumatique, seul élément de contact entre le véhicule et le sol, est un élément très important dont il convient de surveiller la pression et l’état car il est gage de tenue de route et d’adhérence. Sachant que les véhicules utilitaires et véhicules de loisirs sont relativement lourds,  nous vous préconisons d’installer uniquement des pneus de marque premium, plus onéreux mais gage de qualité et surtout de sécurité !

 Pour rappel, un pneu surgonflé augmente fortement la rigidité, les sautillements et les rebonds du véhicule et en plus d’être plus sensible aux chocs, l’usure sera anormale.

Dans le cas d’un pneu sous-gonflé on constate une grande déformation de la carcasse du pneu qui peut aller jusqu’à l’endommagement irréversible de celui-ci. Le véhicule consommera plus de carburant à cause de la résistance au roulement plus importante.

 Dans des cas extrêmes de sur-gonflage ou de sous-gonflage, la tenue de route du véhicule sera largement dégradée, avec des risques d’aquaplaning ou un allongement des distances de freinages.

 

  1. Ne pas résoudre les problèmes d’affaissement de son véhicule :

 

Les fourgons aménagés et camping-cars, comme les véhicules utilitaires (fourgons et véhicules carrossés) conduisibles avec le permis B, sont limités à un PTAC (poids total autorisé en charge) de 3.5T, et disposent d’une charge utile restante limitée.

Les aménagements apportent du poids permanent supplémentaire sur les essieux avant, mais surtout arrière, et avec les attelages, porte-vélos / motos, ainsi que les équipements transportés, la suspension d’origine est éprouvée et souffre.

 Rapidement, l’arrière du véhicule s’affaisse et la butée de choc, désormais en contact permanent avec l’essieu, empêche la suspension de jouer son rôle en limitant fortement le débattement. Les lames comme les amortisseurs ne peuvent donc plus travailler dans de bonnes conditions, dégradant ainsi fortement le confort et le feeling de conduite.

Les lames de renfort permettent de résoudre ces problématiques : https://www.jsa.fr/articles_12_suspensions-renforcees-pour-vehicules-utilitaires-legers

 

  1. Penser que la suspension pneumatique va forcément résoudre votre problématique :

 

Souvent conseillée, surtout dans le domaine des véhicules de loisirs, la suspension pneumatique n’est pas la solution miracle à tous les soucis ! En effet, chez JSA, nous la préconisons en cas de charge mal répartie droite/gauche afin de pouvoir rééquilibrer l’assiette du véhicule.

 Concernant le confort, beaucoup pensent que cela va être plus confortable, car on parle de coussins d’air. Or, l’air est comprimé dans les coussins, tout comme vos pneumatiques ! Ils durcissent la suspension et ne permettent pas d’améliorer significativement le confort du véhicule.

 Au contraire : nos essais dynamiques et analyses de la raideur démontrent que le correcteur d’assiette pneumatique durcit plus la suspension qu’un correcteur d’assiette mécanique à lames. La suspension pneumatique est idéale pour régler certaines problématiques, mais pas toutes !

 

  1. Améliorer votre tenue de route avec une barre anti-roulis renforcée :

Les utilitaires, véhicules carrossés (caisses grand volume, frigo..), fourgons aménagés et camping-cars ont des centres de gravité hauts et peuvent faire ressentir du roulis ou du ballant (balancements latéraux,  mauvaise tenue des trajectoires en courbes ou sensation d’inclinaison dans les ronds-points..)

Si votre véhicule n’a pas de problèmes d’affaissement, la barre antiroulis est le produit idéal pour régler cette problématique !

La barre anti-roulis JSA Kit Bleu est fixée à l'essieu par des paliers et reliée au châssis par des biellettes et a un effet ressort qui tend à garder l'essieu et le châssis les plus parallèles possibles en courbe

Pour plus d'information sur le fonctionnement du Kit Bleu JSA, vous pouvez consulter notre article : Tenue de route, témoignage sur l'installation d'un Kit Bleu sur un camping-car - Barre antiroulis renforcée

25 février 2022

Commentaires

Ajouter un commentaire

Vous devez vous connecter pour ajouter un commentaire.